Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager


Une nouvelle molécule contre la dépendance au cannabis


POITIERS - Un chercheur italien Marcello Solinas du pôle de biologie-santé du CNRS et de l'Université de Poitiers, a annoncé vendredi à Poitiers avoir découvert "une molécule" contre "la dépendance au cannabis".


Le delphinium glaucum
Le delphinium glaucum
"Cette molécule issue d'une plante, le delphinium glaucum, baptisée MLA pour methyllycaconitine, est capable de contrecarrer la dopamine, une molécule qui véhicule le plaisir donné par le THC (TetraHydroCannabinol), substance active de la drogue", a indiqué à la presse le chercheur.
 
Des études sont menées à Poitiers depuis trois ans dans l'Institut de physiologie et biologie cellulaires dépendant de l'Université de Poitiers et du CNRS, en collaboration avec l'Université de Cagliari (Italie) et le National Institute on Drug Abuse à Baltimore (Etats-Unis).
 
Cette molécule pourra aider les dépendants au cannabis au cours d'une période de sevrage.
 
"La molécule est actuellement testée sur des rats. Aux Etats-Unis, elle sera testée sur des singes. Dans un troisième temps, elle sera testée sur l'homme", a précisé le chercheur de 33 ans qui doit présenter sa découverte au cours d'un prochain Congrès international.
 
Selon le scientifique, un médicament pourrait être mis au point en 2008 aux Etats-Unis pour une mise sur le marché 10-15 ans après les tests.
 
Pour mener à bien ces recherches, des rats ont été utilisés. Dès que les rats appuyaient sur une pédale, ils recevaient une dose de cannabis. Spontanément, les animaux répétaient ce geste pour recevoir leur dose. Dès que la molécule testée leur était injectée, le plaisir retombant, le recours au cannabis diminuait fortement.


Magazine | Actualités | La Fondation | Vidéo | Soir de Marrakech | Boutiques | Parfums | Parfumeur